Les incontournables de Miquelon

Un séjour dans un archipel, c’est un voyage à tiroir, surtout à Saint-Pierre et Miquelon où les îles sont si proches et si faciles d’accès en saison estivale. D’une île à l’autre les ambiances et les paysages changent et c’est à chaque fois une nouvelle expérience complètement différente de la précédente.

Un conseil qu’on ne fera jamais assez : ne visitez pas Saint-Pierre sans avoir vu Miquelon !

Face à Saint-Pierre, la petite urbaine, Miquelon parait immense et sauvage. Dentelle posée sur l’océan, c’est là que vous allez véritablement trouver la paix et la sérénité que vous êtes venus chercher dans l’archipel.

En plein été, la « Grande Île » a quelque chose d’un Eden à mille lieux de toute agitation. Là, ce sont les marées et les troupeaux de chevaux qui donnent le rythme. Tout ce que vous avez à faire c’est vous laisser gagner par cette beauté intacte.

Prévoyez deux jours pour ces 10 incontournables de Miquelon :

 1. Dans le village
  • Le musée de Miquelon, petite maison patrimoniale remplie de « décors » évoquant la vie locale : la cuisine, la saline, l’atelier. À l’étage, un touchant espace consacré au développement de la photographie où on présente le fameux Docteur Thomas qui a longtemps séjourné à Miquelon. C’est à lui que l’on doit une collection de clichés qui en disent tant sur nos îles au 19ème siècle.

  • En sortant du musée, la tombe d’Anne-Claire du Pont de Renon, décédée en 1770. Ce monument, le plus ancien de l’archipel, est très facile d’accès : dans le cimetière, au centre du bourg. La pierre tombale renvoie à une page importante de notre histoire,  elle date d’avant la Révolution Française de 1789. Femme du Gouverneur de l’époque, Anne-Claire du Pont de Renon était là quand des familles d’Acadiens chassées par le Grand Dérangement sont venues s’installer à Miquelon après 1763. Elle sera décédée avant de voir la plupart d’entre eux repartir cette fois pour les Îles de la Madeleine.

  • L’église Notre-Dame des Ardilliers : une église dans un petit village au bout du monde, c’est toujours un endroit à visiter. Je vous recommande vivement de le faire lors d’un tour guidé organisé par la Maison de la Nature pour entendre les histoires passionnantes autour de sa construction. Un gros coup de cœur pour le tronc, symbole de l’esprit pratique des gens de Miquelon ! Préparez vos pièces et vos doléances !
  • Le centre névralgique de l’accueil touristique à Miquelon la très récente et très réussie Maison de la Nature. C’est une pièce maitresse pour l’interprétation de la nature et des paysages de l’archipel. Tout s’y passe :
    • les réservations pour les éco-balades,
    • l’exposition permanente sur la faune et la flore de nos îles,
    • la boutique des artisans de Miquelon,
    • il y a aussi un petit espace cafétéria.
2. Autour du village
  •  le Phare du Cap Blanc, gardien de la côte ouest de Miquelon, jumelé avec le phare de la lointaine Pointe Plate. Comme vous passerez au moins une nuit dans le village, rendez-vous au phare au coucher de soleil, il y a de belles photos à faire.
  •  la vue du village depuis le Cap de Miquelon. Attention, ça grimpe dur, mais tout là haut la vue est si belle qu’elle vaut tous les efforts du monde.
3. Un peu plus loin, en pleine nature

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous serez peut-être obligé de faire un choix entre ces trois lieux très différents. Si vous les faites tous, ensemble, ils résument bien l’île de Miquelon.

  • Si vous avez une voiture, et pas très envie de marcher, un autre point de vue vaut le détour. Sur la route vers Langlade, arrêtez-vous au pylône de la Pointe au Cheval. Après une dizaine de kilomètres  prenez la route sur votre gauche. Arrivé en haut de la piste de terre vous surplomberez l’isthme qui relie Miquelon à Langlade. Devant vous s’étalent le Grand Barachois et le chapelet des buttereaux. Là vous aurez une pensée pour les dizaines (ou centaines ?) de naufrages qui ont eu lieu sur ces hauts-fonds. Ils ont contribué, nous dit la légende, à former l’isthme que vous êtes en train d’admirer.

  •  Confortable en voiture mais aussi faisable à pieds en partant du village de Miquelon : Mirande. Après le pont prenez la route sur votre gauche. Un joli itinéraire qui vous amènera le long de la côte vers le Chapeau, puis jusqu’à l’étang de Mirande, la plus grande étendue d’eau douce de l’archipel. C’est une partie de l’île qui jouit d’un micro-climat. On dit qu’il fait toujours beau à Mirande. Ça peut être bon à savoir ! Si vos jambes sont encore en forme, poussez jusqu’au Chemin des bœufs, c’est une balade facile qui chemine dans la forêt boréale. Les promenades en sous-bois sont rares sur l’archipel, mais en voici une !

  • Et pour finir, certainement l’endroit le plus photographié de nos îles : la superbe Vallée de la Cormorandière, dans le Cap de Miquelon. Si vous ne devez en choisir qu’une seule, voilà celle qu’il ne faudra pas manquer. En été, c’est un écrin de verdure où veillent deux vigies de pierre dressées près d’un petit étang. C’est magique !

Pour une découverte guidée de Miquelon, rapprochez vous de la Maison de la Nature. Le tour Village et Paysages vous amène dans le plupart des lieux décrits ici. L’éco-balade vers la Cormorandière est aussi très fortement recommandée.


 

 


 

 

CENTRE D’INFORMATION TOURISTIQUE
SAINT-PIERRE

Place du Général de Gaulle
BP 4208 - CP 97500 - Saint-Pierre
Tél.:+508 41 02 00
Ecrire à St-Pierre

CENTRE D’INFORMATION TOURISTIQUE
MIQUELON

MNE - Place des Ardilliers
BP 4208 - CP 97500 - Miquelon-Langlade
Tél.: +508 41 61 87
Ecrire à Miquelon

Horaires :
Voir les horaires